Les Cabanes de Rensiwez, une parenthèse idyllique

Cabanes de Rensiwez, balades à proximité

Si le confinement a pu paraître interminable pour certains, ce fut une véritable aubaine pour d’autres. Une obligation salvatrice d’appuyer sur pause pour enfin appréhender le temps et l’espace. Un moyen radical d’échapper au tourbillon du quotidien, sans toutefois avoir l’amer sentiment de rater quelque chose.

À l’aune du déconfinement total, le retour à la quasi normalité était assimilé à une chute. Vertigineuse et sans filet. Comme une obligation de quitter le nid douillet qu’on s’était enfin créé pour une vie à notre propre rythme. Une peur, légitime, pour l’oisillon que nous étions devenus de sortir à nouveau pour se confronter au monde et à notre vie d’avant. Les psychologues l’appellent le « syndrome de la cabane ».

Si nous n’avons pu échapper au déconfinement et au retour à une certaine normalité, il nous faut toutefois tirer des enseignements de ce besoin éprouvé.
Si nous avons si bien vécu le confinement, pourquoi finalement ne pas le réitérer à l’occasion tout en ne gardant que les meilleurs aspects ? Se retirer pour mettre notre vie sur pause. Et quoi de mieux pour cela, qu’une cabane dans les arbres ?

Les Cabanes de Rensiwez, une ode à la nature

À la mi-février, j’ai eu le bonheur de me pré-confiner en amoureux dans l’une des merveilleuses cabanes suspendues. Un nid aussi douillet que romantique au cœur de la forêt pour jouer aux robinsons 2.0.
Car si la cabane ne se pare que de bois, elle n’en est pas moins confortable. Bien au contraire ! Une baignoire, un poêle, un lit moelleux et une couverture duveteuse : la détente à son paroxysme. Lancez donc la playlist en fin d’article et ouvrez grands les yeux : je vous emmène en immersion dans les Cabanes de Rensiwez, au cœur des Ardennes belges.

Cabanes de Rensiwez - balade à proximité

Commencez la journée avec petit-déjeuner au lit. Enroulés dans un grand plaid, dégustez votre café sur la terrasse pour écouter le chant des oiseaux. Ils sont d’ailleurs peu farouches et viendront sans doute vous saluer à l’occasion.
Enfilez vos chaussures de randonnées et partez à la découverte de la région largement arborée de conifères. Levez les yeux, c’est vertigineux.

Vos jambes dégourdies et votre balade (dans les alentours immédiats ou dans l’un des parcs naturels environnants) terminée, rentrez donc à la cabane pour prendre le goûter au coin du feu ou, si la météo le permet, plonger dans le bain nordique. Profitez de la mélodie des troncs qui s’entrechoquent, du bruissement des feuilles des bouleaux environnant. Le goût de la sérénité. Un pas de côté. Le temps retrouvé.

Cabanes de Rensiwez - cabane Manon
Cabane de Rensiwez - extérieur cabane Manon


Les Cabanes de Rensiwez, côté pratique

Cabane de Rensiwez - extéireur

Quelle cabane choisir ?

Le choix de la cabane ? J’ai mis des semaines à le poser. Elles sont toutes plus belles les unes que les autres et c’est finalement dans la cabane Manon que nous avons établi notre domicile temporaire. Et nous ne l’avons pas regretté car nous avons eu un énorme coup de cœur pour son confort et son emplacement.
Et la prochaine fois, on optera pour une cabane (ou le moulin) à proximité de la rivière, pour une nouvelle expérience !

Quand réserver ?

Le plus vite possible ! Les Cabanes de Rensiwez partent vite et il n’est pas rare que les week-ends soient complets plusieurs mois à l’avance.
La bonne nouvelle avec le confinement, c’est que de nombreuses dates sont encore disponibles tant en semaine qu’en week-end. Mais ne trainez pas, maintenant que les escapades sont à nouveau possible… ça risque de s’envoler.
Si vous souhaitez craquer, c’est par ici que ça se passe !

Comment s’y rendre ?

Situées 1h45 de Bruxelles et Mons, 1h30 de Charleroi et à peine une petite heure de Namur et Liège, les Cabanes de Rensiwez sont juchées dans le Parc naturel des deux Ourthes, entre Houffalize et La-Roche-en-Ardenne. Difficile donc de s’y rendre autrement qu’en voiture. Si vous avez de la patience (et un peu l’âme d’un aventurier quand même), vous pouvez toujours tenter le bus depuis la gare de Liège… mais il vous faudra 3h pour rejoindre les cabanes.

On apporte quoi ?

Du côté de la cabane, comme je vous le disais, c’est le confort absolu et tout est compris (linge de lit, serviettes de bain, …) ! J’avais toutefois prévu un plaid (au cas où, on prévoyait quand même de la neige ce week-end là…), des chaussons (pour laisser les chaussures de randonnée dehors) et de quoi me préparer un bain de princesse. Pour l’ambiance cosy, on avait aussi embarqué notre baffle portatif afin de diffuser une petite playlist lazy comme il faut pendant nos heures de lecture au coin du feu (et il y en a eu !). Ainsi que notre ordinateur portable pour une petite soirée film. Et pas de problème de batterie puisque la cabane est pourvue de plusieurs prises de courant (mais pas de wifi, histoire de vraiment déconnecter !).
En parlant de lecture, j’avais évidemment glissé deux BD et un roman dans mon sac. Trop de bouquins pour un week-end ? Jamais !
Des chaussures et des vêtements de randonnée sont bien sûr indispensables, n’oubliez d’ailleurs pas votre veste de pluie (ça reste la Belgique !) ainsi qu’un sac à dos, votre gourde et éventuellement des bâtons (bien utiles par temps humide), si vous prévoyez une grande balade.

À votre arrivée, vous recevrez une lampe de poche et un plan du domaine, très pratiques la nuit tombée. Le bois pour le poêle et les allumettes sont évidemment compris ! Il ne vous reste plus qu’à profiter…

On boit / mange quoi ?

Comme je fêtais mon anniversaire durant le séjour, nous avons apporté une bouteille de champagne, une bonne bouteille de vin… et une boite de bons chocolats (bon, j’avoue, ce n’est pas moi qui l’avais prévu). Toutefois, si vous ne voulez pas vous charger davantage, de nombreux produits de grande qualité (et à prix tout à fait raisonnables) sont disponibles dans l’épicerie de l’accueil. Vous pourrez y trouver de quoi grignoter, organiser un apéro ou encore prévoir un petit goûter.

Deux commandes de plat sont également possible : un service traiteur à commander avant votre arrivée et votre petite-déjeuner à commander la veille au plus tard (vous pourrez d’ailleurs choisir ce que vous souhaitez y retrouver).
Si le petit-déjeuner a été un véritable indispensable pour nous, le service traiteur nous a par contre un peu déçus. Si c’était à refaire, je pense qu’on s’en passerait et qu’on apporterait un bon petit plat de la maison. Nous ne voulions pas aller au resto, afin de profiter au maximum de l’expérience « cabanes » et, de ce côté-là, aucun regret !

Découvrir les environs des Cabanes de Rensiwez

La brasserie d’Achouffe

Ne manquez pas de faire une halte à la brasserie emblématique de la région. Pour une visite, un verre de leur délicieuse bière éponyme ou même un repas à la taverne ou à la petite fontaine. Un endroit typique, hors du temps lui aussi. Où les odeurs de houblon et de feu se mélangent en un doux fumet.

À pied : une boucle de 8km (retour aux Cabanes) pour environ 2H de marche.
En voiture : 11min

Découvrir le parc naturel des deux Ourthes

Pour découvrir le parc naturel, quoi de mieux qu’une grande randonnée ? Vous trouverez plusieurs circuits sur le site officiel.
À partir des cabanes de Rensiwez, vous pouvez partir sur deux boucles (ou un tronçon de celles-ci) afin de découvrir les tourbières si spécifiques à la région via la boucle des Vallées (Achouffe / Nadrin) et la boucle du plateau des Tailles à Bernistap.
Vous raffolez de panoramas exceptionnels ? Rendez-vous au point de vue du Hérou (une vue plongeante sur la rivière et les cîmes) et au point de vue de Crestelles (pour saisir, en un coup d’œil, la beauté de la région).

Alors, tentés par une nuit en cabane ? Vous avez déjà passé le pas et, si oui, où ? Et si vous êtes des amateurs de logements insolites, découvrez également notre article sur Le Chant des étoiles.

Naturellement vôtre,

Coco

Aviez-vous lu nos derniers articles ?

Ça s’est passé sur Instagram…