Faire le deuil de son été en musique

À l’heure où je tape ces lignes, les imperméables ont remplacé les vestes en jean, et les soirées ciné ont enterré les cocktails en terrasse. Je ne sais pas comment ça se passe de votre côté, mais je peux vous dire qu’en Belgique, on s’est bien fait avoir. Alors qu’on se félicitait d’avoir eu un été plus beau et plus chaud que n’importe quelle année antérieure, on a perdu plus de 10 degrés en moins d’une journée. On a retrouvé notre humidité ambiante et notre crachin national. À n’en pas douter : l’été n’est déjà plus qu’un lointain souvenir…

Refusant de toutes mes forces ce passage redouté vers l’automne, je vous ai concocté une petite playlist à vous glisser dans les oreilles pour vous donner l’illusion que le soleil vous dore encore un peu la peau. Appuyez sur play et fermez les yeux, vous sentirez presque encore le délicieux fumet des barbecues entre amis. Au programme de la chanson française, beaucoup de chansons françaises. Des classiques revisités saupoudrés d’une pincée de kitcherie assumée. Des voix douces et sensuelles. Des voix cassées et charismatiques. Et beaucoup de nostalgie…

Retrouvez la playlist ici.

1- Je ne pouvais décemment pas faire une playlist sur la nostalgie de l’été passé, sans y placer la célèbre Madrague. Sauf qu’ici, j’ai remplacé la voix mielleuse de Brigitte Bardot par celle, plus actuelle, de notre chère Angèle.

2- « Tous les garçons et les filles » de la belle Françoise Hardy, pour vous rappeler vos amourettes de vacances. Et parce que le fond musical n’est pas sans rappeler le générique d’Hélène et les garçons, ou simplement les slows hyper ringards qu’on danse collés serrés (ou pas).

3- « Canopée » de Polo & Pan. Pour vous faire croire que vous revenez d’un voyage incroyable dans les forêts luxuriantes équatoriales.

4- Parce qu’on a tous crié Aline pour qu’elle revienne. Dans une version moins dégoulinante, du groupe Therapie Taxi.

5- Encore du Françoise Hardy, on n’en a jamais assez. Et puis, parce que depuis que j’ai vu Moonrise Kingdom, je l’associe toujours à Wes Anderson. Non, ça n’a aucun lien avec le reste, en effet.

6- « Vacances, j’oublie tout » pour la pincée de funk discrètement insérée.

7- Le duo Part-time Friends et Lafayette sur « Endless Summer », pour la touche Indie adulescente.

8- Parce qu’on a tous envie de croire que le temps est bon et que le ciel est bleu. Dans une version légèrement accélérée et plus rythmée que l’originale.

9- Ah! Dalida… Mettez un collier à fleur, une chemise à palmiers, une paire de lunettes de soleil et balancez votre meilleur move.

10- Simplement, … puisque vous partez en voyage (mais si, je vous jure, c’est Jacques Dutronc qui me l’a dit).

11- Tant qu’on parle de Jacques Dutronc, je ne pouvais pas ne pas glisser son grand tube parmi cette petite sélection. Au moins pour ses inflexions chevrotantes sur « fiiiiilles ».

12- « Bang Bang » pour la touche western-mélodramatique, et parce que la version italienne de Dalida apporte une touche de Dolce Vita non négligeable.

13- « Du bout des lèvres ». Parce que la douce voix de Vanessa Paradis pourrait réconcilier n’importe quel opposant à Barbara.

14- En guise d’au revoir, la voix de Camelia Jordana, qui emprunte elle aussi les beaux mots de Barbara, et nous dresse un portrait débordant de mélancolie de l’arrivée de Septembre et des séparations qui s’en suivent.

Crédits photo : Elodie Deceuninck

Estivalement vôtre,

Charlie